A propos de Modern Cubism

A l'origine, Modern Cubism est un projet solo de musique électronique exclusivement instrumentale, initié par Jean-Marc Mélot, où l'ensemble des étapes de création, d'enregistrement et de production sont réalisées dans un petit home-studio conçu pour s'assurer une autonomie totale. Ce studio comporte un ensemble de machines (synthétiseurs, échantillonneurs, ordinateurs, …) permettant une latitude maximale en matière de composition et de recherche sonore.

Assez rapidement, l'idée d'intégrer une chanteuse lyrique est apparue comme une évidence. Fabienne Danloy a, dans un premier temps, participé au projet en enregistrant de formidables envolées vocales dont on peut entendre de nombreux extraits conservés sur les titres du premier album "Les Plaintes d’un Icare"...

Jean-Luc De Meyer a ensuite rejoint Modern Cubism en proposant à Jean-Marc de réaliser un premier album avec les poèmes de Charles Baudelaire, et dès lors le projet purement instrumental est devenu un vrai groupe, proposant de véritables interprétations musique/chant et jouant régulièrement ses morceaux sur scène.

Chanter de la poésie "classique" sur de la musique électro, bien peu s'y sont risqués à ce jour, c’est un défi de dimension d’autant plus excitant qu’il est peu évident. Les possibilités soniques innombrables de l’électronique illustrent bien, en les magnifiant, les propos des poètes choisis, et permettent de créer un paysage sonore grouillant, dense et habité. Quant aux textes, ils trouvent à la fois, sur ce terrain fertile de textures et de mélodies, leur ampleur naturelle et une puissance renouvelée.
Modern Cubism a enregistré à ce jour 3 albums :

- "Les Plaintes d’un Icare" (2008, poèmes de Charles Baudelaire),
- "Live Complaints" (2010, poèmes de Baudelaire enregistrés en public) : ces 2 albums sont sortis sur le label Sleepwalking ;
- "Tout le firmament autour" (2012, poèmes de Norge) sur le label allemand Emmo-biz Records.


Membre actuels

Jean-Marc MélotJean-Marc Mélot

Fan de synthétiseurs et de sons bizarres, Jean-Marc Mélot est un passionné de musique électronique et de technologies au sens large.
Rigoureux et perfectionniste sont probablement les deux qualificatifs qui conviennent le mieux à ce fondu qui peut passer des jours et des nuits enfermé dans son studio à la recherche de sonorités étranges et improbables.

C'est très tôt, vers l'âge de 14 ans, qu'il réalise les possibilités offertes par l'électronique dans la musique, et qu'il y inscrit le synthétiseur comme un instrument à part entière.
Parmi ses principales influences, il cite Kraftwerk, Front 242, Wendy Carlos, Klaus Schultze.

Tout en participant à plusieurs groupes, et par-delà le travail purement artistique de recherche et de création des mélodies, des harmonies et des structures, il s’attache également à maîtriser l’une des clés essentielles de la musique électronique : le travail de production, qui demande de la discipline dans la façon de contraindre ou de propager le son afin d'en faire ressortir tout l'éclat.

Depuis 2010 il travaille à la conception d'un studio d'enregistrement combinant les technologies numériques de pointe et les synthétiseurs analogiques.

C'est de son envie viscérale de créer une musique électronique éloignée des sentiers battus qu'est né le projet Modern Cubism.

 

Jean-Luc De MeyerJean-Luc De Meyer
Auteur et chanteur dans Front 242 depuis 1981, groupe au sein duquel il a eu l'occasion à la fois de faire ses gammes, de travailler sa voix caverneuse instantanément reconnaissable et de goûter aux joies de la reconnaissance internationale, JLDM s'est toujours trouvé un peu à l’étroit dans son registre de chanteur-déclameur de slogans plutôt monocordes en anglais. Et quand Front 242 atteint la notoriété en imposant aux quatre coins de la planète ses rythmes électroniques et l’énergie de ses concerts, il rêve déjà de nouvelles découvertes sur d'autres terrains non encore défrichés, sous l'influence de ses études littéraires et de ses idoles qui ont pour nom Georges Perec, Pierre Desproges, Jean Tardieu et Raymond Devos.

En 1998, il adapte des poèmes de Dorothy Parker dans ses groupes C-Tec ("Epitaph" sur l'album "Darker", 1998) et Cobalt 60 ("Wail" et "March Violets" sur l’album "Twelve", 1998), profitant de ces sessions pour enregistrer des poèmes de Thomas Hardy avec le producteur américain Craig Leon (Ramones, Blondie, The Pogues, Pavarotti,…).

En 2004 il chante Baudelaire pour la première fois sur l'album "Nemesis" du projet américain Glis : "La Béatrice" en français et "The Irreparable" en anglais. Au milieu des années 2000, il rejoint Modern Cubism, et dès lors il exercera l'essentiel de ses activités créatives dans la langue de Molière : son écriture s'affinant, se liant d'amitié avec de nombreux auteurs belges (Dominique Costermans, Jean-Pierre Verheggen, Théophile de Giraud, Vincent Tholomé, André Stas,…) et quittant progressivement son registre uniquement anglo-saxon, il écrit et chante de plus en plus fréquemment en français (un blog toujours actif, le recueil oulipien "Tous Contraints" paru aux éditions Maelström en 2008, plusieurs chansons avec 32crash), fonde Les Oiseaux Moqueurs (cabaret burlesque et poético-littéraire), et participe régulièrement à des conférences, improvisations poétiques (notamment dans le cadre de la Troupe Poétique Nomade) et autres ateliers d'écriture.

Audio

A la une...

Sortie de l'album
"Tout le firmament autour"
sur le label Emmo.biz
Cliquez ici

Concerts

M.C. @ Amay
16.03.2013
Maison de la poésie
Amay


MC @ Aralunaires
30.04.2013
Arlon

Flash Actu

Interview Modern Cubism
à l'occasion du
"Marathon des mots"
(10/06/2012)